Prochaine conférence !

Publié le par FR

"L’anarchie sanglante voulue, du mondialisme messianique"

Paris samedi 11 octobre 2014

15 heures

78 A rue de Sèvres

Métro Duroc.Paf - 10 €, Étudiants et Chômeurs - 5 €

«Mon Dieu préservez moi de mes amis, je me charge de mes ennemis"...

Publié le par FR

À nouveau, l’aristo républicain Henry de Lesquen porte plainte pour «diffamation» contre notre Président.

Dans cette Affaire il y a deux volets :
1° Les origines de la haine du président du Club de l’Horloge et de Radio Courtoisie..., envers notre Président,
2° L’attitude pour le moins inamicale de l’actuel responsable de l’Œuvre française - Jeune Nation, M. Yvan Benedetti, dans le cadre de cette Affaire.


1° - Le sieur Henry de Lesquen Duplessis Casso n’a jamais digéré́ que P. P. d’Assac ait révélé́ sa déclaration dans la Lettre du Club de l’Horloge N° 40 dans laquelle il assurait «La Nation française est née avec la Déclaration des Drois de l’homme»...(sic).


Il y a maintenant plus de cinq ans, le sieur Lesquen intentait un procès à notre Président déjà pour «diffamation».


Il s’était servi d’un texte de notre Président de son Éditorial du N° 22, d’où il avait supprimé les noms qui étaient concernés par sa phrase, Christian Bouchet et Philippe Randa, pour faire croire que c’était lui qui était visé...
Et il réussit à faire valoir de faux devant la 17ème chambre à Paris.


P. P. d’Assac ayant relancé ses accusations de «faussaire» à l’encontre du sieur Lesquen, celui-ci lançait une nouvelle procédure contre lui, alors qu’aucune des deux personnes visées par le texte de P. P. d’Assac, n’avaient portés plainte...


L’un d’entre nous, Pascal Henriot, allait rappeler l’Affaire dans le N° 151, à la date anniversaire de la création de La Polique en avril 2001.
Il y rappelait l’œuvre de faussaire du sieur Lesquen, alors qu’aucune des deux personnes visées par le texte de P. P. d’Assac dans le N°22 de La Politique, n’avaient portés plainte...


Le procès aura lieu le 10 octobre devant la 17ème chambre au Palais de Justice de Paris.


Nous souhaitons que tous ceux qui soutiennent l’action de notre Président, viennent à l’audience, manifester leur indignation.


Nous tenons aussi à saluer l’aide matérielle de nombre de nos premiers abonnés qui ont permis la survie de notre entreprise.


2° Le deuxième volet de cette Affaire, concerne l’attitude totalement inamicale de M. Yvan Benedetti récemment désigné par M. Pierre Sidos, nouveau responsable de l’Œuvre française.

Notre Président ayant été conseillé par un de ses amis, M. André Gandillon cadre de l’Œuvre française de s’adresser à Me P-M Bonneau, membre lui aussi de cette structure, il apprenait que celui-ci conditionnait son acceptation, au feu vert de M. Benedetti, ce que ce dernier ne donna pas.

Cette attitude étant la goutte d’eau de trop, nous allons faire certains rappels :
Jacques Ploncard d’Assac, comme notre Président ont toujours soutenu l’action de Pierre Sidos depuis la création de Jeune nation par des articles ou des conférences, données gracieusement.


Lors de la scission des Alain de Benoist et Dominique Venner, Jacques Ploncard d’Assac fut le premier à mettre en garde envers l’émergence de la Nouvelle droite (1).


À son tour, Philippe Ploncard d’Assac, reprenant le flambeau de son père allait donner des articles et des conférences dans le cadre de Jeune nation.


Courant 2001, après la parution de la 1ère édition du Nationalisme français, P. P. d’Assac, surpris de l’absence de recension de son livre dans Jeune nation, téléphonait à Yvan Benedetti pour s’étonner de ce silence.


Pour seule réponse, ce dernier lui raccrocha le téléphone au nez...!


Désireux de ne pas étaler publiquement les querelles de personnes entre nationalistes, P. P. d’Assac se contenta de cesser sa collaboration à Jeune nation.


Le manque d’élégance et de solidarité de Yvan Benedetti allait à nouveau se manifester lors du 1er procès intenté à notre Président, par le sieur Lesquen.


Celui-ci le poursuivait suite à la publication sur le site de Jeune nation d’un éditorial de La Politique N° 22, que nous avons évoqué plus haut.
Or la date de la plainte par rapport à celle du N° de La Politique, comme du site, permettait de plaider sa péremption, mais M. Benedetti se refusa à communiquer à notre Président la date de mise en ligne du texte sur le site de Jeune nation...


De ce fait, n’ayant pu faire jouer la péremption de la plainte, et le faux du sieur Lesquen avalisé, notre Président fut condamné !


À nouveau, P. P. d’Assac se refusa à rendre publique cette attitude hostile, dans l’intérêt de l’image des nationalistes, au sens large..., alors même que son avocat lui conseillait de se retourner contre M. Benedetti !

Lors du 2ème procès intenté par le sieur Lesquen, M. Benedetti pressé par Pierre Sidos mal à l’aise devant ce différent, allait se tromper dans la désignation de son site et indiquait mensongèrement que sa publication avait était faite en accord avec notre Président, permettant au tribunal d’invalider ce «témoignage»..., et notre Président fut à nouveau condamné !


Si aujourd’hui, nous, collaborateurs à l’oeuvre de Philippe Ploncard d’Assac avons décidé de réagir, finalement avec son accord, c’est que cette attitude hostile de M. Benedetti a passé les bornes.


Pourtant tout dernièrement La Politique avait été un des rares à défendre la liste Benedetti-Gabriac à Vénissieux.


L’Oeuvre française est donc redevable depuis des années de la confraternité nationaliste de P. P. d’Assac, en dépit des déplaisants précédents.


En outre, on est en droit de reprocher à M. Benedetti ses inepties politiques et son «activisme» primaire qui a abouti à l’interdiction de l’Œuvre française, par Manuel Valls.


Au total, l’action de M. Benedetti est nocive du fait aussi de son admiration envers Clemenceau, qu’il considère comme un grand «patriote», alors qu’il fit partie de la cabale maçonnique pour provoquer la 1ère guerre mondiale (2).


De même, son attachement sentimental à son compatriote Napoléon lui fait oublier que celui-ci servit à normaliser la Révolution en arrêtant les massacres, sans toucher à ses principes dont il diffusa les miasmes au travers de l’Europe par ses troupes.

En outre, est-ce un hasard si Jérôme Bourbon - est aussi membre de l’Œuvre française... - a saboté ou occulté les Communiqués de P. P. d’Assac d’où sa rupture avec Rivarol.



En conclusion :
Désormais nous analyserons froidement les actions de M. Benedetti, comme celles de M. Bourbon qui insensiblement oriente ses lecteurs vers un retour de Nicolas Sarkozy, car leur action est nocive pour le combat nationaliste.


Fait le 27 août 2014

Le Comité directeur des Cercles Nationalistes français.



(1) P. P. d’Assac. Enquête sur la Nouvellle droite. S.P.P.

(2) ‘’ Le Nationalisme français. S.P.P.

Actualité et politique XII (avec Jean Lamour)

Publié le par FR

Entretien d'actualité du 21 août 2014 :

Sommaire :
Division de la gauche, Sarkozy le retour ?, l'Ukraine, Vladimir Poutine, Pierre Hillard, Aymeric Chauprade, la situation à Gaza, Crimes contre les Palestiniens, la position nationaliste envers le mondialisme, manipulation de l'élites musulman, la LDJ interdite en France ?, l'immigration, le Front National, Salim Laïbi, Dieudonné...

 

Pour toutes correspondances avec M. Ploncard d'Assac :

sppdassac@hotmail.fr

04 94 27 90 99

http://www.nationalisme-francais.com/

http://ploncard-dassac.over-blog.fr/

Une révolution au nom du peuple contre le peuple

Publié le par FR

Conférence de Philippe Ploncard d'Assac du 28 juin 2014 dénonçant les méfaits de la Révolution dite française :

Sommaire :
Révolution dite française, loi le Chapelier, Ploutocratie et monde du travail, réaction socialiste française antisémite (Proudhon, Toussenel, Sorel), préfascisme romantique, marxisme-communisme, Sédillot sur l'appauvrissement par 1789, République Universelle-Mondialisme, socialisme et contrerévolution (Drumont, Barrès, Maurras), corporatisme, révolutions nationalistes du XXe (Salazar, Duce, Caudillo, Führer, Maréchal), bien commun, Union européenne, Rothschild à Waterloo, Maréchal Pétain et l'aristocratie de l'intelligence face à la ténébreuse alliance, Liberté-Égalité-Fraternité ou Travail-Famille-Patrie, Louis de Bonald et constitution essentielle de l'humanité, Bernard Anthony et nettoyage des écuries d'Augias, solution nationaliste...

Liens et communications :
sppdassac@hotmail.fr
04 94 27 90 99
http://www.nationalisme-francais.com/
http://ploncard-dassac.over-blog.fr/

Actualité et politique XI (avec Florian Rouanet)

Publié le par FR

Entretien du 28 juin 2014 pour des nouvelles livrées à la lumière de l'analyse nationaliste :

Sommaire :
L'UMP (Sarkozy, Copé, Fillon et Jupé), accords de Schengen, Manif pour tous, théorie du genre, franc-maçonnerie, Houria Boutelja et immigration haineuse, ladite Éducation nationale, provocation de Jean-Marie Le Pen et l'administrateur Aaron Haroun, le personnage Charles de Gaulle ; Me Danglehant "antifasciste", Civitas et le Nouveau centre, Bergeron à Présent, RF Bourgogne, Pierre Hillard et la question juive, nettoyer les écuries d'Augias ; actualité de la Rome conciliaire, La Foi site sédévacantiste (américain, fondateur laïc, jésuite excommunié) ; Mondial de football 2014, supposé enlèvement d'Israéliens, entretien de Poutine avec El Kabbach, succession de Juan Carlos, chrétiens d'Irak et islam radical ; parcours personnel en neurochirurgie (formation, Bruxelles, rédactions, patients...), nouveau procès avec Henry de Lesquen, Nos correspondants...

À propos des Cristeros

Publié le par FR

            Dans La Politique N° 153, juin 2014, j'avais fait cette mise en garde à propos du film Cristeros :                                                                                                                                                          

        « Étrange film qui fait courir les catholiques... encore une fois bien naïfs, car qu’en est-il de la véritable histoire du martyr des Cristeros ?                                                                                                                          

        « Constatation essentielle, on note l’absence de toute référence aux causes de ce soulèvement suite aux lois antichrétiennes du gouvernement Calles.                                                                         

        « À aucun moment n’est mentionnée son appartenance maçonnique, ni celle de son gouvernement!                « Ainsi pour un public ignorant, l’épopée Cristeros se résume à l’affrontement entre un président Calles à forte personnalité et des fanatiques catholiques engagés «pour une cause qu’ils croient juste» (sic)...!                                                                                                                                                                      

        « De même, à aucun moment il n’est fait allusion à la trahison de Pie XI envers les catholiques mexicains.                                                                                                                                                     

        « Tout au plus est-il relevé que les États-Unis eurent un grand rôle par leur aide militaire à Calles et par leurs pressions sur l’épiscopat et Rome, pour le prix d’un accord sur l’exploitation du pétrole mexicain...!               « Produit par la firme Newland - cela fait très New Age-  écrit par Michael Love (Loeve) nom juif, on note le nombre de juifs figurant dans le script !

 

          Cette analyse a  trouvé son écho chez le Père Guy Pagès (1), qui dans son blogue écrit :                        

         « Je suis allé voir le film "Cristeros".                                                                                                           

         « Bien sûr, j'ai aimé ce film qui empêche une épopée héroïque de la geste chrétienne d'être encore méconnue.                                                                                                                                                                              

         « La figure du bienheureux José est bouleversante, ainsi que celle du général Enrique Gorostieta.                                                                                                                                                     

         « Quelques regrets cependant :                                                                                                                                               «  Je regrette que l'appartenance maçonnique du président Calles et du gouvernement n'ait pas été mentionnée, que la franc-maçonnerie n'ait pas été dénoncée.

         « Je regrette également que les raisons d'être chrétien n'aient pas non plus été vraiment expliquées.                                                                                                                                                                                              « Cela aurait donné de la profondeur au film.                                                                                          

         « Au final, un ignorant ou un spectateur superficiel pourrait penser que ce film retrace l'histoire d'un soulèvement de fanatiques par un gouvernement certainement trop brutal, mais qui n'a peut-être que cherché à bien faire…
         « - Vers la fin du film, j'ai trouvé que la tension se relâchait.
                                                                                 

         « On aurait pu au contraire montré l'enthousiasme qu'ont dû vivre les Cristeros qui en étaient venus alors non seulement à dominer plus de la moitié du pays, mais à deux doigts de prendre le pouvoir…                                                                                                                                                                                  

         « La lâcheté et la trahison de l'épiscopat, comme le fait que de faux renseignements ont été donnés au pape Pie XI pour obtenir de lui qu'il ordonne la fin des combats, n'ont pas non plus été montrés, non plus que le carnage dont le gouvernement s'est ensuite rendu coupable en tuant les Cristeros qui avaient, par obéissance au Pape, déposé leurs armes                                                          

         « Bref, ce film nous rappelle que le peuple de Dieu est ici-bas un peuple de martyrs, et que nous devons notre relative liberté au sacrifice de nombre d'entre eux…                                               

         « Sommes-nous prêts à transmettre à notre tour l'héritage reçu au prix auquel il nous fut transmis ?

 

            Étrange que ce très beau texte passionné du Père Pagès qui rejoint ma froide analyse n’ait pas trouvé d’autres échos.

 

            Tout ce que la droite dite « nationale » et « catholique » et "tradis" comporte de « journaleux », de Présent, à Rivarol, aux « bienpensants » etc…, tous y sont allés de leurs larmes, mais aucun n’a fait remarquer le point central de la tromperie du film, l’occultation de l’appartenance maçonnique du Président Calles et de son gouvernement, la responsabilité de Pie Xi qui, comme avec sa condamnation de l’Action française, aura rendu un fier service à la maçonnerie.

 

            Sans comptez, l’étrange énumération de noms juifs dans le script, dont celui de l’auteur du scénario.                                                                                                                                                                        

            Ceci expliquant sans doute l’occultation du rôle de la maçonnerie dans le drame.

 

            Ces « journaleux », « nationaux » ou « catholiques », sont-ils aveugles, ou complices ?!

 

P. P. d’Assac

  

(1) En délicatesse avec Le cardinal Vingt-Trois du fait de son apostolat sur Internet.

Nationalisme ou Mondialisme ? L'enjeu du IIIème millénaire

Publié le par FR

Conférence du 24 mai 2014 de Philippe Ploncard d'Assac :

Sommaire : Révolution dite française, Création de la Maçonnerie (Anderson, Payne et Désagulier), ladite Renaissance, premières réactions (abbé Barruel, Antoine de Rivarol, Joseph de Maistre, André Chénier), cosmopolites (Jacob Rothschild, Baruch Lévi, Paul Warburg, Nicolas Sarkozy), martinisme, gouvernements des la Ve République, messianisme et mondialisme, néo-conservatisme, Krach financier de 2008, Union européenne de Jean Monnet, Vincent Reynouard anticomplot, Philippe Randa et la Maçonnerie, Pierre Hillard (mondialisme, Poutine, antisémitisme), Front national aux Européennes, Jacques Attali et le mondialisme...

Pour toutes correspondances avec M. Ploncard d'Assac :
04 94 27 90 99
sppdassac@hotmail.fr

Les commandes à la SPP

Publié le par FR

Détails de commandes :

-Chèque à l’ordre de la "Société de Philosophie Politique" avec montant requis.

-Boîte postale "BP - 30030; 83952 La Garde cedex".

-Courriel : sppdassac@hotmail.fr

-Site officiel : www.nationalisme-francais.com

-Tous les prix affichés ci-dessous comprennent les "frais de port".

 

 

 Jacques Ploncard d’Assac

 Liste des ouvrages :

 

Titre d’ouvrage Prix
   
La crise du Communisme 17€
La Critique nationaliste 17€
Le Manifeste nationaliste 17€
Les dernières marches du Trône 27€
Salazar 22€
O segredo da Massoneria 22€
Apologia della Reazione 22€

 

Brochures (Toutes pour 15€ ou 3€ à l’unité) :

 

- 1789 ou l’Imposture.

- Du Ralliement.

- L’Avant-révolution.

- La conquête de la Nation.

- La grande contestation.

- La Révolution nationale.

- La France provisoire.

- Le jardin de François Mitterand.

- Les conséquences.

- Sommes-nous une arrière garde ?

- Vers la réaction.

 

 

Philippe Ploncard d’Assac

Liste des ouvrages :

 

Titre d’ouvrage Nombre de pages Prix
     
Le Nationalisme français 268 28€
La Maçonnerie 316 35€
Le Complot mondialiste 159 20€
Tradition ou Révolution ? 262 28€
Enquête sur la Nouvelle Droite 160 20 €
Histoire d’une trahison 193 25€
Évolution de la société ou complot contre la société 91 18€
La démocratie contre le peuple 59 14€
Sarkozy, ou la mort programmée de la France ? 69 16€

 

Collection Analyses et Critiques (10€ l’unité) :

 

- Le combat des idées.

- La Franc-Maçonnerie dans la Révolution dite française.

- Le double visage de la Maçonnerie et de ses "compagnons de route".

- Du 11 septembre au krach financier mondial.

 

Source

Actualité et politique X (avec Florian Rouanet)

Publié le par FR

Entretien du 24 mai 2014 avec Florian Rouanet pour des nouvelles à la lumière de l'analyse nationaliste :

Sommaire :
Manuel Valls par Ratier (origines, Anne Gravoin, Clémenceau, Franc-Maçonnerie), groupement des régions, Judaïsme politique, affaire Sarkozy suite, drogue et affairisme, Islamisme en Afrique, non achats (bière Pelfort, maquillage Lauder, eau Évian), gel des retraites à l'euthanasie, affaire Kerviel, Franck Briffaut député du Front national, esclavage, camp national (Nouvelle droite à Présent, Pierre Hillard, affaire de Chassey, évolutions de Rivarol, Synthèse nationale, Franck Abed, démobilisation et démobilisateurs) ; stratégie du vote en démocratie, salutations à Hervé Ryssen ; dossier actualité religieuse (fausse canonisation, antipapisme, Mgr Williamson, dossier abbé de Tanoüarn) ; question économico-sociale par Militant et salutations à André Gandillon ; société Disney, vol MH370, Attali et la 3e guerre mondiale, affaire ukrainienne (Rabinovich, "néo-nazi", stratégie du "Tsar" Poutine, l'antirévisionnisme) ; réouverture de <www.nationalisme-francais.com>, traductions en portugais (?)…

 

sppdassac@hotmail.fr

rouanetflorian@gmail.com

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog